Quelle est la fortune de Marco Mouly ?

marco mouly
Marco Mouly dans le documentaire de Netflix « les Rois de l’arnaque ». (NETFLIX - GAUMONT TELEVISION - M / Collection ChristopheL via AFP)

Marco Mouly est le personnage central de la mini-série documentaire « Les Rois de l’arnaque » réalisée par Guillaume Nicloux. Diffusé sur la plateforme de streaming Netflix, le film raconte une escroquerie réalisée par Marco Mouly en 2008. Celle-ci est considérée comme la plus grande fraude fiscale jamais réalisée en France avec un préjudice financier de 283 millions d’euros à l’État. Qui est réellement Marco Mouly ? Quelle est l’histoire derrière l’arnaque qui l’a rendu célèbre ? À combien s’élève sa fortune à l’heure actuelle ? Entre’Pionnier présente les aspects les plus marquants de la vie trépidante de Marco Mouly.

Marco Mouly : une enfance difficile ?

De son vrai nom Mardoché Mouly, Marco Mouly est né en Tunisie d’une famille de sept enfants. Il quitte la Tunisie pour la France avec ses frères et sœurs dans les années 60. Selon le site buzzles.org, il se pourrait qu’il ait grandi avec sa mère dans un logement de 20 m² à Belleville dans des conditions particulièrement difficiles. À 12 ans, il décida d’arrêter l’école. D’après les paroles rapportées par le site buzzles.org, Marco Mouly ne serait pas apprécié des professeurs et n’aurait passé pas plus de 24 heures dans une école.

Lorsqu’il mit un terme à ses études, Marco fit une promesse à sa mère. Dans l’émission Sept à Huit du 30 janvier, il confia :

« un jour, ma mère a demandé 2 francs à mon grand-père pour acheter de la viande. Et à 12 ans, j’en ai pleuré. Je lui ai dit : “Maman, je ne parlerai plus à mon père, mais tu ne manqueras plus d’argent  ». Et c’est là que je suis parti dans la délinquance ».

Vers ses vingt ans, Mardoché Mouly est recruté dans une agence de publicité. Il y monta sa première escroquerie, ce qui lui vaudra de nombreux mois de prison.

La première escroquerie de Marco Mouly dans le secteur de la publicité

L’emploi trouvé par Marco Mouly à ses vingt ans dans le domaine de la publicité lui a rapporté beaucoup d’argent. Il utilise des stratagèmes pour collecter de l’argent auprès de certains clients de l’entreprise contre de faux encarts publicitaires. Les victimes déposent une plainte et Marco Mouly est condamné à une peine de 13 mois de prison. Cette peine ne l’empêchera pas cependant de commettre d’autres délits puisqu’il se rend coupable d’une autre affaire d’extorsion d’argent à sa sortie de prison.

Lire aussi :  Warren Buffett : histoire d'un investisseur légendaire

L’arnaque à la TVA sur les téléphones portables

Juste après ses trente ans, Marco Mouly s’aventura dans une nouvelle escroquerie à la fois ambitieuse et risquée. Il s’agit d’une fraude opérée sur la TVA sur les téléphones portables. Pour être plus explicite, Marco Mouly achète des téléphones portables hors taxe dans les pays membres de l’Union européenne. Il revend ensuite les téléphones portables en France et conserve les 20 % de TVA qu’il devait reverser à l’État sur des comptes bancaires à l’étranger.

Cette escroquerie a duré dix ans. Les sommes perçues par Marco Mouly avoisinaient plusieurs millions d’euros. Son train de vie changea radicalement et il réalisa plusieurs acquisitions, dont un appartement de 300 mètres carrés près du parc Monceau. De même, il multiplia les nuits dans les plus prestigieux hôtels de la Côte d’Azur.

La Police réalisa cependant des investigations sur cette arnaque à la TVA et mit Marco Mouly en prison. Il purgea une peine de six mois en 2004 dans le cadre de cette affaire. Quelque temps après ce passage en prison, l’homme monta une nouvelle arnaque à la TVA qui sera qualifiée de « casse du siècle ».

Qui est Marco Mouly (Rois de l'Arnaque) ?

Qui est Marco Mouly (Rois de l’Arnaque) ?

Le casse du siècle signé Marco Mouly

Mardoché Mouly est le principal instigateur de la plus grande fraude fiscale jamais réalisée sur le territoire français. Il monta minutieusement cette escroquerie avec plusieurs autres personnes. Pour recontextualiser l’affaire, celle-ci remonta à octobre 2008 lorsque la Commission européenne avait instauré des quotas d’émission de carbone pour les entreprises. L’objectif de cette mesure était de lutter contre le changement climatique et ainsi préserver l’environnement. La particularité de ces quotas est que les entreprises européennes concernées avaient la possibilité de les échanger entre elles selon les quantités de CO2 qu’elles émettent.

Avec l’aide de ses partenaires, Marco Mouly a profité des failles de ce système pour monter une arnaque florissante. En effet, ils procédèrent à la création de nombreuses sociétés fictives. Ces dernières achetèrent alors des droits d’émissions de carbone sans taxe dans les pays étrangers puis les revendent en France avec TVA. Au lieu de verser cette taxe à l’État français, ces entreprises fictives la gardèrent et la placèrent dans des comptes ouverts à l’étranger.

Lire aussi :  Découvrez Hassan B : de l'échec entrepreneurial au triomphe immobilier

En d’autres termes, Marco Mouly et ses complices ont profité de la libéralisation du marché des droits à polluer pour détourner de l’argent des caisses de l’État. Le préjudice financier total de cette arnaque à la TVA s’éleva à 283 millions d’euros. Le fisc se rendit compte de la fraude en juin 2009 et l’État lança des poursuites contre Marco Mouly et ses complices. Il est condamné à 8 ans de prison en 2016 ainsi qu’au remboursement du préjudice causé au fisc, c’est-à-dire les 283 millions d’euros détournés.

À combien s’élève la fortune de Marco Mouly ?

Grâce à ses nombreuses arnaques, la fortune de Marco Mouly était estimée à plusieurs millions d’euros. Son argent a été placé sur des comptes bancaires offshore dans des pays tels que Hong Kong, Lettonie ou encore Chypre. Il dépensait ses avoirs pour acheter des bijoux et des véhicules de luxe comme des Lamborghini et des Rolls-Royce. Il possédait également un appartement luxueux avec vue sur la tour Eiffel ainsi qu’un restaurant évalué à six millions d’euros. De plus, Marco Mouly avait l’habitude de s’offrir des séjours dans des hôtels huppés. Il confie d’ailleurs avoir bien profité de sa fortune avant de se retrouver dans le viseur du fisc et de la justice.

À l’heure actuelle, il est difficile d’imaginer que Marco Mouly possède une grande fortune. Au contraire, son patrimoine serait très insignifiant comparé aux années où il s’était enrichi grâce aux fraudes fiscales. Dans l’affaire des droits à polluer, il est d’ailleurs dans l’obligation de rembourser intégralement le préjudice de cette escroquerie à l’État. L’hypothèse qu’il puisse détenir une fortune cachée est très improbable, d’autant qu’aucune piste ne permet d’aboutir à cette conclusion. En attendant, l’un des escrocs les plus célèbres de France détient une société cotée en bourse.

Une mini-série documentaire Netflix sur le casse du siècle

Netflix s’est intéressé à l’histoire de l’arnaque hors du commun menée par Marco Mardoché Mouly et ses complices sur la TVA des droits à polluer. Le film documentaire intitulé « Les Rois de l’Arnaque » est diffusé sur la plateforme de streaming. Il décrit le système mis en place pour concrétiser cette escroquerie. De même, Marco Mouly y raconte son train de vie et les nombreuses dépenses qui lui ont permis de dilapider la majeure partie du butin.

Lire aussi :  La vie de Larry Page, le génie derrière Google

En réalité, le documentaire a été tourné pendant le séjour de Marco Mouly en prison. Il purgeait une peine de 8 ans d’emprisonnement dans le cadre de l’affaire d’escroquerie. Il avait alors été mis en semi-liberté pour le tournage, c’est-à-dire qu’il était libre dans la journée et en prison de la Santé la nuit. Lorsqu’il devait regagner sa cellule en prison, il était filmé à bord d’une limousine.

Dans « Les Rois de l’Arnaque », on l’aperçoit en compagnie de plusieurs célébrités. Celles-ci étaient invitées lors de gigantesques soirées et réceptions auxquelles Marco Mouly participait. On peut citer par exemple des chanteurs, acteurs ou hommes de médias comme Akon, Pharell Williams, Patrick Bruel, Garou, Puff Daddy, Gad Elmaleh, Cyril Hanouna et bien d’autres encore. Le documentaire dont Marco Mouly est la star a connu un grand succès puisqu’il fut classé numéro 2 mondial sur Netflix.

Des démêlés judiciaires toujours en cours

S’il est actuellement en liberté, Marco Mouly n’en a pas pour autant fini avec la justice. En effet, l’État français lui exige toujours le remboursement des 283 millions d’euros de l’affaire d’escroquerie à la TVA sur les droits à polluer. D’après les propos de Marco Mouly, il aurait déjà remboursé environ 87 millions d’euros.

Après l’affaire de l’escroquerie à la taxe carbone, l’ex-escroc a été mis en examen le 15 février 2022, selon les informations publiées par le journal l’Obs. Cette mise en examen s’inscrit dans le cadre d’une affaire d’extorsion de fonds dont l’instruction a été réalisée par le juge Jean-Michel Gentil. Marco Mouly a été placé en garde en vue et remis en liberté 24 heures après.

Dans cette nouvelle affaire, il lui est reproché d’avoir extorqué un véhicule de luxe et une somme d’argent à un promoteur immobilier parisien entre 2015 et 2017. Il aurait reçu ce pactole en échange de supposés contacts au sein de la police française.

Un rôle de chroniqueur dans Touche Pas à Mon Poste ?

À la sortie du film documentaire « Les Rois de l’arnaque », Marco Mouly a fait l’objet d’un grand buzz. Cyril Hanouna lui a alors proposé de devenir chroniqueur dans son émission Touche Pas à Mon Poste diffusée sur C8. Il intervient sur des sujets variés, notamment les faits de société et les influenceurs. Marco Mouly n’a ainsi pas fini de faire parler de lui.


Sources :

  • nouvelobs.com/justice/20220216.OBS54578/marco-mouly-le-roi-de-l-arnaque-mis-en-examen-dans-une-nouvelle-affaire.htmltml
  • buzzles.org/2022/10/27/portrait-marco-mouly-le-roi-de-larnaque/
  • business-cool.com/decryptage/insolite/marco-mouly-fortune/

Vous aimerez aussi...