Définition de growth hacking : un levier d’accélération pour les entreprises

Définition de growth hacking : un levier d'accélération pour les entreprises

Le growth hacking est une approche innovante et créative du marketing permettant aux entreprises d’atteindre rapidement leurs objectifs de croissance. Combinant des compétences issues du marketing digital, de l’informatique et même de la psychologie, le growth hacking vise principalement à développer la base d’utilisateurs et à améliorer la rétention tout en optimisant le coût d’acquisition.

Origines et buts du growth hacking

Le terme « growth hacking » a été inventé par Sean Ellis en 2010. À l’époque, il cherchait un profil spécifique capable de déployer des strategies efficaces à court terme afin d’accélérer la croissance d’une start-up. Ainsi, le rôle du growth hacker consiste à analyser, concevoir, tester et optimiser des solutions (les fameux « hacks ») afin d’améliorer rapidement et significativement les performances de l’entreprise.

L’objectif ultime : la conversion en utilisateurs actifs

Une des missions principales du growth hacker est de transformer les visiteurs d’un site ou d’une application en véritables utilisateurs actifs. Il s’agit notamment d’améliorer l’expérience utilisateur, de proposer du contenu personnalisé ainsi que de développer des fonctionnalités attrayantes qui incitent les users à revenir régulièrement et à recommander le service à leur entourage.

Lire aussi :  Définition de Sunk Cost

Les étapes clés d’une stratégie de growth hacking

Afin de parvenir à une croissance exponentielle, les growth hackers déploient un processus itératif composé des étapes suivantes :

  1. La définition d’objectifs clairs et mesurables
  2. L’analyse du marché, de la concurrence et des tendances
  3. Le choix des indicateurs clés de performance (KPI) pertinents
  4. L’optimisation du produit ou service en tenant compte des retours utilisateurs (feedback loops)
  5. La mise en place de tests rapides (les fameux « hacks ») en vue de maximiser l’impact des actions menées sur les KPI sélectionnés
  6. L’amélioration et la réitération continue du processus suivant l’analyse des résultats obtenus.

Les outils indispensables pour mettre en oeuvre une stratégie réussie

Parmi les nombreux outils et technologies en constante évolution disponibles aux growth hackers, voici quelques-uns des plus populaires :

  • Google Analytics : indispensable pour analyser les données des visiteurs, comprendre leur comportement et identifier des points d’amélioration.
  • Hotjar : un excellent complément à Google Analytics, qui permet notamment d’observer les mouvements de souris et le parcours des utilisateurs sur une page web.
  • Tools CRM, tels que Hubspot ou SalesForce, afin de gérer efficacement les leads et clients.
  • Automatisation du marketing avec des outils tels que Mailchimp, Marketo ou SendinBlue qui vous offrent la possibilité d’automatiser vos campagnes emailing et publicitaires.
  • A/B testings, comme Optimizely ou Google Optimize, pour tester en temps réel différentes versions de votre site web/applications afin de déterminer celle qui génère le plus de conversions.

Les ingrédients-clés pour un growth hacking efficace et pérenne

Pour aboutir à une croissance rapide et durable, les entreprises doivent adopter une approche plurielle et transverse lors de la mise en place de leur stratégie de growth hacking. Voici quelques éléments clés à prendre en compte :

Lire aussi :  Étude qualitative : définition, techniques, étapes et analyse

Un fort engagement sur l’optimisation de l’expérience utilisateur

Le succès d’une opération de growth hacking repose principalement sur la valeur ajoutée proposée aux users. Ainsi, il est indispensable de se concentrer sur l’amélioration régulière de l’expérience utilisateur en se basant notamment sur les feedbacks des clients.

Une équipe réactive et pluridisciplinaire

La création d’un groupe composé de membres aux compétences complémentaires (marketeurs, designers, développeurs…) permet d’accroître les perspectives d’idées génératrices d’innovations disruptives.

L’importance de la créativité et du « test-and-learn »

Plus qu’une simple panoplie d’outils ou de méthodes, le growth hacking requiert une mentalité particulière : celle de la curiosité et de l’audace créatrice. Les growth hackers n’hésitent pas à expérimenter de nouvelles pistes et à utiliser des tactiques encore peu explorées pour dénicher le « hack » qui permettra d’accélérer la croissance de leur entreprise.

La compréhension du long terme

Bien que les résultats espérés lors d’une opération de growth hacking puissent être impressionnants, il est essentiel de ne pas perdre de vue que cette stratégie s’inscrit dans une démarche à plus long terme. En effet, parvenir à une croissance durable repose in fine sur la satisfaction des clients et la qualité intrinsèque du produit/service offert.

Vous aimerez aussi...