Comment les utilisateurs peuvent-ils contribuer à un hébergement plus durable ?

L’hébergement web est rarement associé aux préoccupations environnementales. Pourtant, cette industrie compte des millions de machines et de serveurs énergivores et polluants. À cela s’ajoutent les déchets électriques qui nécessitent un processus de gestion écologique. De leur côté, les utilisateurs peuvent, à leur niveau, réduire l’empreinte écologique. Gros plan sur les actions à entreprendre.

Choisir les hébergeurs engagés dans les initiatives vertes

Toutes les solutions écologiques envisageables s’imposent pour « décarboner » l’atmosphère. Il convient de prioriser les fournisseurs d’hébergement vert qui adoptent une gestion écologique de leurs équipements. Leur engagement se traduit également par une gestion responsable des déchets électroniques. En outre, certains hébergeurs ont recours aux énergies renouvelables pour alimenter les centres de stockage et de traitement des données. Il incombe aux utilisateurs écoresponsables de se renseigner sur la politique de gestion privilégiée par l’hébergeur.

Optimiser les performances du site pour réduire la consommation d’énergie

De nombreuses solutions se révèlent efficaces pour réduire l’impact écologique de l’hébergement web. C’est ainsi que l’optimisation des performances du site web contribue à réduire la consommation énergétique globale. Il s’agit notamment de remédier aux temps de chargement trop longs. Cette lenteur risque d’ailleurs d’altérer la visibilité de la plateforme. Il faut savoir que la performance d’un site web repose sur trois éléments interdépendants : le classeur, l’hébergeur, le navigateur. Des opérations concrètes sont recommandées : la mise en ordre des fichiers, l’organisation des contenus, la compression des images, le recours à la fonction embed. Le choix d’un bon hébergeur favorise l’optimisation du site web.

Lire aussi :  AI Marketing : Le potentiel de l'intelligence artificielle dans le marketing

S’assurer que les centres de données utilisent des énergies renouvelables

Les serveurs utilisés pour l’hébergement web nécessitent beaucoup d’énergie. Aussi, il n’est pas toujours évident de trouver un hébergeur écoresponsable. Dans ce cas, il est conseillé de se tourner vers les hébergeurs locaux qui misent en grande partie sur les énergies renouvelables. Cette option s’explique par le fait que les données ne parcourent pas de très grandes distances. Autrement dit, l’énergie requise sera moindre. Afin de répondre aux besoins en climatisation, de nombreux hébergeurs web verts utilisent l’air extérieur filtré pour rafraîchir leurs serveurs. D’ailleurs, le partage de serveurs est fortement recommandé pour prévenir le gaspillage d’énergie.

Adopter des pratiques numériques responsables et réduire l’empreinte carbone

La fabrication d’un ordinateur requiert plus de 240 kg de combustibles fossiles, 1,5 tonne d’eau ainsi que 22 kg de produits chimiques. Face aux enjeux écologiques, plusieurs pratiques numériques permettent de réduire l’empreinte carbone. Les actions du quotidien consistent notamment à privilégier les data centers écologiques basés en France. L’accent sera aussi mis sur les services cloud qui promeuvent la réduction d’émissions de carbone. Cette initiative se traduit par une réelle transparence et un bon suivi de l’empreinte carbone des data centers.

Les pratiques numériques écoresponsables nécessitent de repenser les campagnes publicitaires digitales. D’ailleurs, les alternatives respectueuses de l’environnement ne manquent pas. Les approches écologiques concernent particulièrement les campagnes marketing. L’utilisateur contribue à préserver l’environnement par des actions comme le choix de créateurs de sites web éco-friendly. Ces experts en éco-conception créent des sites performants et efficaces sur le plan énergétique. Ils proposent éventuellement un accompagnement complet dans le cadre de la conception de logiciels.

Vous aimerez aussi...