Protection des travailleurs isolés : qu’en est-il des collaborateurs sédentaires ?

Lorsqu’on parle des travailleurs isolés, on pense automatiquement aux employés qui évoluent dans les entrepôts, les chantiers ou encore dans des zones à risques. Or, un travailleur est considéré comme isolé lorsqu’il est hors de portée de vue ou d’ouïe des autres. Ainsi, toute personne sédentaire et isolée travaillant dans un bureau rentre aussi dans cette catégorie. Dans ce cas, il est important de mettre à sa disposition des protection spécifiques. Cet article aborde la question de la protection des travailleurs isolés sédentaires.

Dans quels cas parler de travailleurs sédentaires isolés ?

On parle de travailleurs isolés sédentaires dans de nombreux cas ; ces derniers méritent une protection spécifique pour assurer leur bien-être et leur sécurité au quotidien.

Les bureaux séparés

Des employés sont isolés lorsqu’ils ont des bureaux individuels au sein de l’entreprise. Ils sont tout autant exposés aux risques de chute et de blessure que ceux en déplacement. Par conséquent, un salarié dans un bureau sans fenêtre et avec une porte fermée est un travailleur isolé. Cela veut dire que lorsqu’il fait un malaise ou se blesse, il peut avoir du mal à communiquer ou accéder au téléphone. D’ailleurs, les risques sont plus considérables si le bureau est loin et hors de toute portée de voix.

Les open spaces

Au sein des open spaces, il n’y a aucune véritable séparation entre les bureaux. La diffusion du son n’est limitée que par quelques cloisons. De plus, chaque employé est visible et audible depuis son poste de travail. Il est donc quasiment impossible de ne pas voir si quelqu’un a un problème. Toutefois, les employés qui commencent tôt ou finissent tardivement pourraient éventuellement se retrouver en situation de travailleurs isolés. En cas de malaise ou de blessures, ils seront sans assistance s’il n’y a personne aux environs. C’est également valable pour ceux qui ne partent pas en pause-déjeuner.

Les missions de gardiennage, d’entretien ou de nettoyage

En plus des employés de bureau, il y a d’autres travailleurs isolés qui peuvent intervenir dans l’entreprise. Il y a les agents d’entretien qui effectuent souvent l’entretien des locaux en dehors des heures de travail pour éviter de perturber les employés. Ils sont donc souvent seuls, ce qui fait d’eux des travailleurs isolés.

Lire aussi :  Comment trouver ses premiers clients ?

Les techniciens de maintenance font aussi partie de cette catégorie. Bien qu’ils interviennent souvent dans des espaces où il y a du monde, leur mission peut également les conduire dans des lieux isolés comme les sous-sols et les couloirs de maintenance.

Enfin, une fois que tous les employés sont rentrés et que les locaux sont déserts, les agents de sécurité débutent leur travail. Étant seuls, personne ne saura s’ils rencontrent un problème pendant la nuit. Comme le démontre ce site, l’idéal est qu’ils puissent déclencher une alerte à tout moment.

Les catégories de risques auxquels font face les travailleurs isolés

Il existe quatre catégories principales de risques pour les travailleurs isolés.

Les risques médicaux

Certains salariés sont exposés à différents risques médicaux en raison de leurs fragilités ou de leurs maladies. Dès lors, les symptômes peuvent interrompre leur mission en cours. L’accomplissement de la mission peut être compromis à cause de crises de panique ou de vertiges. Des situations plus graves peuvent même survenir, comme les crises cardiaques ou les crises d’épilepsie.

Les dangers psychologiques

Le bien-être psychologique des travailleurs isolés peut être affecté par leur isolement. Certains employés peuvent interpréter la situation d’isolement comme un sentiment d’abandon, une augmentation des risques ou encore un manque de contact humain.

Le travailleur isolé peut également ressentir de l’anxiété dans certaines circonstances. L’impression de vulnérabilité ou la sensation d’anxiété à l’idée d’être seul et de devoir prendre une décision sans assistance peut toucher ces employés.

Les risques associés à la violence extérieure

La violence extérieure peut revêtir diverses formes. Elle peut se manifester par des agressions verbales, physiques ou psychologiques envers une personne qui est en train d’accomplir ses responsabilités professionnelles.

Le travail isolé a tendance à créer un climat propice aux agressions puisque l’employé est plus vulnérable. Il risque donc d’être perçu comme une cible facile. Les domaines qui présentent un niveau élevé de risque comprennent généralement des travailleurs isolés. Par exemple, on peut citer le domaine des services à la personne où des agressions physiques ou verbales peuvent survenir. C’est aussi le cas d’autres secteurs comme le transport, la livraison, le nettoyage ou la prospection commerciale, où les travailleurs sont susceptibles de se rendre dans des endroits dangereux.

Les dommages causés par des actes violents provenant de l’extérieur peuvent affecter la santé du travailleur isolé. Si les agressions physiques sont facilement identifiées, ce n’est pas toujours le cas pour le harcèlement abusif et les atteintes verbales.

Lire aussi :  Comptable en ligne : avantages et inconvénients

Les dangers liés aux accidents

La dernière catégorie des risques auxquels sont exposés les travailleurs isolés concerne les incidents majeurs. Tout individu est susceptible de subir un accident lié à une activité physique ou un problème médical, même s’il ne montre aucune fragilité apparente. En France, ces accidents sont assez courants et imprévisibles. L’absence totale de risques est impossible, c’est pourquoi il est important pour tous les travailleurs isolés de pouvoir bénéficier d’une assistance en cas de difficultés.

L’adoption de dispositifs de protection adaptés aux travailleurs sédentaires

De plus en plus d’entreprises mettent à la disposition des travailleurs isolés sédentaires des solutions de protection pratiques. Celles-ci doivent être de taille réduite et peu encombrantes afin de s’intégrer facilement dans leur environnement. Pour les agents de sécurité et les techniciens, il est possible de porter un dispositif à la ceinture ou en brassard par exemple.

Les employés sédentaires dans les bureaux peuvent disposer d’un porte-badge connecté, pouvant accueillir par la même occasion le badge d’entreprise. Ce gadget est généralement très léger et se porte facilement avec un tour de cou. De plus, il intègre un capteur de mouvement, une puce GPS, un microphone omnidirectionnel et un haut-parleur.

Les meilleures protections pour travailleurs isolés sédentaires sont équipées de technologies avancées qui permettent de signaler une situation inhabituelle comme par exemple un malaise ou une chute. Ainsi, en cas d’incident, une alerte sera activée et envoyée à un centre de surveillance. Un assistant se chargera ensuite de communiquer avec l’employé en question, d’activer le microphone et d’évaluer la situation. Grâce à la géolocalisation, les secours pourront être déployés dans les plus brefs délais si nécessaire.

Généralement, le bouton SOS du dispositif PTI est très facile d’accès. Une simple pression déclenchera rapidement une alerte ; une manière pratique de prévenir les services de secours en cas de problème ou de danger.

L’importance de la communication avec les collaborateurs sédentaires

Les gadgets de communication à l’image des téléphones GSM PTI et des talkiewalkies PTI sont importants pour les travailleurs isolés sédentaires. Ils leur permettent en effet de maintenir une communication constante avec leurs superviseurs, collègues et services d’urgence. De ce fait, ils pourront efficacement alerter en cas de problème ou de danger avant que l’incident ne s’aggrave.

Cependant, les entreprises doivent vérifier que les appareils de communication sont bien chargés et fonctionnels. En ce qui concerne les dispositifs PTI, les employés isolés peuvent aussi profiter d’alarmes personnelles PTI faciles à déclencher en cas d’urgence. Ceux-ci peuvent avertir les services de secours et les collègues sur la position géographique et la situation du travailleur. Il est ainsi important d’assurer l’accessibilité des dispositifs de communication.

Lire aussi :  Citez une encyclopédie collaborative en ligne

Les critères pour choisir une protection de travailleurs isolés

Pour choisir la solution PTI adaptée, il convient de prendre en considération la situation d’intervention.

Le réseau de communication

L’employeur doit connaitre le réseau de communication dans lequel votre travailleur isolé intervient pour définir les équipements les plus adaptés. Par exemple, donner un téléphone GSM à un salarié dans une zone où le réseau n’est pas disponible est une mauvaise idée.

Les risques encourus

Il est également important de considérer le risque auquel les travailleurs isolés sont exposés lors du choix de l’équipement PTI. Il est évident que la protection pour un employé qui travaille en hauteur ne sera pas la même que celle pour quelqu’un confronté à des risques de brûlures.

Les règlements concernant l’équipement de protection individuelle (PTI)

Selon l’article L4121-1 du Code du travail, il incombe à chaque employeur de veiller à la protection de la santé physique et mentale de ses salariés, en situation d’isolement ou non. Conformément à l’article R4512-13 du Code du travail, celui-ci doit mettre en œuvre des mesures de prévention :

  • mise en place d’un plan d’intervention,
  • formation des travailleurs aux premiers secours,
  • la mise à disposition d’équipements de premiers secours,
  • des systèmes d’alerte pour travailleur isolé (DATI).

Les individus en télétravail sont désormais classés comme des travailleurs isolés. Cela signifie que l’employeur a aussi la charge de veiller à leur bien-être physique et mental pendant leur temps de travail.

Où trouver des dispositifs de qualité ?

On peut trouver des dispositifs de protection de travailleurs isolés dans les magasins en ligne, mais aussi auprès des boutiques de fabricants. La seconde option est d’ailleurs plus sûre, étant donné que les solutions sont directement proposées par des professionnels qui les ont conçues eux-mêmes. Ils pourront d’ailleurs aider les entreprises à choisir les équipements appropriés en fonction de leur domaine d’activité et les risques auxquels les employés sont exposés. Ils fourniront des conseils pratiques pour une utilisation optimale des protections.

Les risques qui guettent les travailleurs isolés sédentaires peuvent sembler anodins, mais engendrent souvent des conséquences graves. C’est pourquoi les entreprises doivent inclure les employés au bureau dans la stratégie de gestion des risques et leur fournir des équipements de protection appropriés. Il est conseillé de se rapprocher des fabricants réputés pour consulter les produits disponibles et définir les plus adaptés aux besoins.

Vous aimerez aussi...