Les clés du succès dans les métiers du numérique : focus sur le BTS SIO en alternance

Le secteur informatique est reconnu pour son dynamisme et pour les nombreuses opportunités d’emploi qu’il offre. L’étudiant peut ainsi compter sur une pléthore de métiers qui requièrent néanmoins un certain niveau d’études et des qualifications spécifiques. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le BTS SIO en alternance, les conditions d’obtention et les débouchés qui attendent les futurs diplômés.

Pourquoi choisir un BTS SIO en alternance ?

Le brevet de technicien supérieur Services informatiques aux organisations ouvre la voie à une carrière numérique passionnante. Le cursus d’études s’étend sur deux ans, en formation initiale ou continue, en alternance ou bien par correspondance. À compter du second semestre de la première année, l’étudiant choisit entre deux spécialisations, à savoir les Solutions logicielles et applications métiers (SLAM) et les Solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux (SISR).

Nombreux sont ceux qui optent pour l’alternance en BTS SIO pour mieux appliquer les connaissances théoriques en situations réelles. Ainsi, le BTS SIO SISR en alternance ouvre la voie sur de nombreux métiers du secteur informatique tels que développeur d’applications, intégrateur web, développeur full stack ou mobile. Par ailleurs, le BTS SIO SLAM repose sur les langages de programmation, la conception de solutions informatiques, la gestion de projets informatiques ainsi que la maîtrise des systèmes d’information.

Les compétences clés développées en BTS SIO

Un cursus débouchant sur un BTS SIO inclut les matières générales comme la culture générale et l’expression, l’anglais, la culture économique, juridique et managériale ainsi que les mathématiques. Les matières plus spécifiques sont axées sur les bases de l’informatique (exploitation des données, réseaux, programmation). Les stages obligatoires de 4 à 5 semaines sont prévus dès la première année.

Lire aussi :  Comment ouvrir un centre de contrôle technique ?

Les étudiants doivent également se soumettre à des stages de 5 à 6 semaines en deuxième année. Le cursus savamment élaboré permet aux apprenants de répondre efficacement aux attentes des utilisateurs de services informatiques. Ils développent aussi des compétences techniques plus approfondies en gestion du patrimoine informatique, en protection des données et de l’identité numérique et en sécurisation des équipements numériques.

En dehors de ces compétences, l’étudiant doit disposer d’aptitudes personnelles comme la résistance au stress ou la passion pour les infrastructures informatiques. Les métiers du numérique requièrent de la rigueur et un excellent sens de l’organisation.

Les débouchés professionnels après un BTS SIO

L’obtention d’un BTS SIO SISR permet de prétendre à différents postes, notamment :

  • webmaster,
  • administrateur systèmes et réseaux,
  • technicien d’infrastructure,
  • responsable d’exploitation informatique.

Une fois le BTS SIO option SLAM en poche, le diplômé peut entamer sa carrière en tant que développeur web, développeur d’application mobile, chargé d’études informatiques ou responsable de services applicatifs. Autrement, il peut tout à fait poursuivre ses études en vue d’obtenir un Bachelor.

Ce diplôme professionnalisant se révèle être un atout pour s’imposer sur le marché du travail. À titre de référence, le titulaire d’un Bachelor Développement Web est amené à développer des programmes informatiques, à analyser et à gérer des projets. Sinon, il est tout aussi possible d’obtenir un Bachelor Digital Marketing ou un Bachelor Informatique Système et Réseaux.

Comment réussir son BTS SIO en alternance ?

Adhérer à un cursus en vue d’un BTS SIO en alternance présente de nombreux avantages. Le candidat peut ainsi bénéficier d’une expérience professionnelle tout en poursuivant ses études. Les avantages concurrentiels sont très appréciables lorsqu’il aura à se démarquer sur le marché de l’emploi. Un BTS SIO en alternance est assorti d’un contrat d’apprentissage pour les jeunes de 16 à 29 ans.

Lire aussi :  Proctored exam ou examen surveillé : tout ce que vous devez savoir

Le contrat de professionnalisation convient aux étudiants ou aux demandeurs d’emploi de 16 à 25 ans. Le premier est également octroyé aux travailleurs handicapés ou aux sportifs de haut niveau. Réussir son BTS en alternance nécessite de la méthodologie, un entraînement ainsi qu’une bonne hygiène de vie. L’étudiant doit savoir gérer son temps. Pour ce faire, il lui faut prévoir des temps de révision et des pauses.

Une technique éprouvée consiste à lire la presse professionnelle. Cette habitude permet en effet de renforcer les connaissances et la culture générale. La réussite académique repose en grande partie sur une bonne hygiène de vie. Cela requiert une bonne alimentation et des horaires de sommeil convenables. Attention, les étudiants ont tendance à vouloir enregistrer un maximum d’informations.

Cette technique est déconseillée, car il vaut mieux prioriser les connaissances essentielles. Quoi qu’il en soit, le candidat doit toujours s’appuyer sur ses atouts. Pour rappel, le cursus est jalonné d’interrogations orales ou écrites. Les examens finaux se révèlent obligatoires pour valider le diplôme. En sus, les épreuves générales sont axées sur la culture générale, les mathématiques, le droit, le management, l’anglais. Les épreuves relatives à la spécialité choisie par l’étudiant sont assorties de coefficients 1 à 4.

Vous aimerez aussi...